OPÉRA EN UN PROLOGUE ET TROIS ACTES
LIVRET DE GIOVANNI FRANCESCO BUSENELLO D'APRÈS LES ANNALES DE TACITE
CRÉÉ EN 1642-1643 AU TEATRO GRIMANO (SANTI GIOVANNI E PAOLO) DE VENISE
VERSION DE VENISE (1650)

NOUVELLE PRODUCTION DU FESTIVAL D’AIX-EN-PROVENCE
EN COPRODUCTION AVEC OPÉRA DE RENNES ET LE PALAU DE LES ARTS REINA SOFÍA, VALENCE

CETTE PRODUCTION A ÉTÉ RENDUE POSSIBLE GRÂCE À VINCENT MEYER, GRAND DONATEUR DU FESTIVAL D'AIX-EN-PROVENCE

Direction musicale
Leonardo García Alarcón
Mise en scène
Ted Huffman*
Décors, concept original
Johannes Schütz
Décors, adaptations
Anna Wörl
Costumes
Astrid Klein
Lumière
Bertrand Couderc
Collaborateur aux mouvements et maître d'armes
Pim Veulings
Dramaturgie
Antonio Cuenca Ruiz
Assistant à la direction musicale et répétiteur de langue
Fabián Schofrin
Assistant à la direction musicale et chef de chant
Jacopo Raffaele
Pianiste répétiteur
Frédéric Isoletta
Assistante à la mise en scène
Maud Morillon
Assistante aux décors
Eleni Arapostathi
Assistante aux costumes
Louise Watts
Poppea
Jacquelyn Stucker
Nerone
Jake Arditti
Ottavia / Virtù
Fleur Barron*
Ottone
Paul-Antoine Bénos-Djian*
Seneca
Alex Rosen*
Arnalta / Nutrice / Famigliare I
Miles Mykkanen
Fortuna / Drusilla
Maya Kherani
Amore / Valletto
Julie Roset*
Lucano / Soldato I / Famigliare II
Laurence Kilsby
Liberto / Soldato II
Riccardo Romeo
Littore / Famigliare III
Yannis François
Orchestre
Cappella Mediterranea
*Anciennes et anciens artistes de l’Académie

L’homme dépravé trouve dans son infamie des plaisirs non moins intenses que l’honnête homme dans sa belle conduite.

Sénèque, De la vie heureuse, 58 ap. J.-C.

Sous le règne sanglant du jeune empereur Néron, rien ni personne ne résiste à l’ascension jusqu’au trône de la belle et immorale Poppée. L’ultime opéra de Monteverdi en remontre aux drames shakespeariens les plus flamboyants comme aux meilleures séries d’aujourd’hui en termes de peinture lucide des passions qui agitent depuis toujours le genre humain, de l’alcôve à l’arène politique. À travers sa galerie de protagonistes ambivalents et de personnages secondaires hauts en couleur, Le Couronnement de Poppée mêle le sublime et le grotesque avec une liberté de ton et une inventivité musicale sans égales. Après nous avoir fait redécouvrir les opéras de Cavalli (Elena en 2013 et Erismena en 2017), Leonardo García Alarcón et les musiciens généreux et imaginatifs de Cappella Mediterranea peuvent compter sur une sensationnelle équipe de jeunes chanteurs issus pour partie de l’Académie du Festival ; Ted Huffman les convie à un jeu de rôles exhibant les mécanismes de cette éternelle comédie du pouvoir et de la séduction qu’est la société humaine.

Évènement lié